Notre action pour un moratoire sur la reproduction des cétacés captifs

À l’initiative de l’association C’est Assez !, nous avons envoyé une lettre ouverte à la ministre Élisabeth Borne, le 4 juin. Nous y demandions l’instauration rapide d’un moratoire sur la reproduction des cétacés captifs. Le 23 juillet, nous avons envoyé un courrier à la nouvelle ministre, Barbara Pompili, pour renouveler cette demande.

Depuis janvier 2020, 4 delphineaux sont nés dans des delphinariums français et deux d’entre eux sont morts peu de temps après leur naissance. Le dernier décès en date remonte au 16 juin 2020, dans le parc animalier Planète sauvage, au moment même où nous interpellions la ministre de la Transition Écologique et Solidaire de l’époque sur le sujet.

Nous avions alors activé notre réseau de parlementaires et permis l’envoi de deux questions écrites à la ministre par le sénateur Arnaud Bazin et le député Dimitri Houbron. Celles-ci font écho à notre demande en faveur d’un moratoire sur la reproduction des cétacés, et vont plus loin, en demandant l’interdiction de nouvelles acquisitions de cétacés par les parcs aquatiques.

Elles rappellent également que l’arrêt de la reproduction des cétacés était une mesure unanimement demandée par les associations lors des consultations menées en 2019 sur la faune sauvage captive par le ministère.

Nous espérons que la nouvelle ministre Barbara Pompili fera preuve de plus de rapidité quant à la gestion de ce dossier, au sujet duquel les avancées ont été au mieux très discrètes depuis que Ségolène Royal était ministre.