CAP dans les médias

CAP dans les médias

Plusieurs médias se sont récemment fait l‘écho de l’action de CAP auprès des politiques.

Le 4 novembre dernier, Libération a consacré un article au travail de CAP et au contexte politique dans lequel il s’inscrit. Dans son interview, Melvin Josse, co-fondateur de CAP, explique que l’objectif est de créer une interface entre les associations de défense des animaux et les acteurs politiques. Et cette stratégie montre déjà ses premiers résultats puisqu’après seulement un an d’existence, une quarantaine de députés et sénateurs motivés ont été mobilisés, plusieurs d’entre eux ont adressé des questions écrites au gouvernement, une proposition de loi sur l’enfance et la corrida a été déposée et d’autres sont en gestation.
Melvin Josse montre ensuite les freins existants à l’avancée en politique de la cause animale en France, même si les choses commencent tout doucement à évoluer.

Le 12 novembre c’est Jean-Luc Vuillemenot, également co-fondateur de CAP, qui est intervenu dans l’émission Les Témoins d’Outre-Mer diffusée sur France Ô. Malgré la prise de conscience croissante, et même la forte attente de la société concernant le bien-être animal, ce sujet doit faire face à de nombreuses résistances, notamment économiques. Jean-Luc Vuillemenot évoque les solutions envisageables et dénonce les manquements des pouvoirs publics en la matière.

Enfin la semaine dernière c’est France 24 qui a accueilli Melvin Josse pour aborder la situation en France concernant le bien-être animal, et le retard considérable de notre pays sur le sujet. Même si la cause animale est devenue un vrai sujet de société, cela ne se traduit pas par une action politique. Une des raisons de cet échec s’explique par l’organisation même du mouvement : peu d’associations mènent un travail de lobbying soutenu et suivi. C’est pour pallier cela que CAP s’est créé. Son travail vise notamment à créer un réseau d’alliés politiques afin de pouvoir les mobiliser pour faire progresser la cause animale en France.