Parue le 9 mai au Journal du Dimanche, la tribune initiée par Convergence Animaux Politique et signée par 56 organisations de protection de la nature et des animaux, 39 parlementaires de toutes sensibilités politiques, 22 personnalités et 31 scientifiques et chercheurs, demande à ce que la protection des animaux et de l’environnement soit pleinement intégrée dans le plan de relance économique qui sera présenté en septembre par le gouvernement. Le plan doit conditionner les aides, dans tous les domaines économiques concernés, au respect du bien-être animal et à la préservation de la biodiversité et de l’environnement.

Relayés par Le Figaro, Ouest France, 20 Minutes et Europe 1, les signataires de cette tribune demandent notamment:

  • un rehaussement du bien-être animal en élevage (interdiction des cages et des mutilations comme la caudectomie, la castration à vif, le limage des dents, l’écornage, etc.) et un plan visant, à terme, la fin de l’élevage intensif ;
  • le développement et le financement des méthodes substitutives à l’expérimentation animale ;
  • la fin de la captivité des animaux sauvages dans les cirques (comme demandé par 72 % des citoyens) [1] ;
  • un soutien financier des refuges recueillant les animaux domestiques et sauvages.

Le gouvernement et le Parlement doivent s’appuyer sur l’expertise des associations, qui sont confrontées chaque jour aux réalités du terrain et peuvent ainsi proposer des solutions concrètes pour aider les animaux. CAP défend depuis trois ans les revendications de ses associations partenaires, et est reconnu comme un acteur incontournable par les législateurs.

En outre, les propositions de cette tribune ne constituent qu’un premier pas vers un plan législatif complet, crédible et ambitieux, que nous proposerons aux parlementaires de défendre auprès de l’exécutif, intégrant tous les secteurs de l’économie sur lesquels nous souhaitons agir.
Nous y travaillons d’ores et déjà avec nos associations partenaires et mobilisons en parallèle les parlementaires.

Pour continuer efficacement l’action déjà entreprise et faire en sorte que la période historique que nous vivons ne soit pas une opportunité gâchée, nous avons besoin de votre aide.

Chaque euro compte ! Vous pouvez contribuer à notre action ici :

  1. Sondage IFOP 2020
Catégories : Actualités